Google n’indexe pas la totalité des longues pages

 

Au sein de la même vidéo que celle où il expliquait que Google Penguin pourrait devenir permanent, John  Mueller répondait à la question d’un webmaster qui se demandait si les longues pages (notamment celles que l’on peut scroller indéfiniment) étaient indexées en totalité par Google. La réponse est négative.

Il n’est pas rare de se retrouver face à une page web au sein de laquelle les informations se succèdent au fur et à mesure qu’on fait défiler la page (c’est notamment le cas sur LinkedIn, sur Facebook, sur Scoop.it et bien d’autres). Mais ces informations sont-elles toutes prises en compte par Google ou ses robots arrêtent-ils d’analyser la page après un moment ?

C’est à cette question que John Mueller a répondu dans un Hangout réalisé en début de semaine (et que vous pouvez découvrir ci-dessous). Il y indique que Google pourrait très bien ne pas indexer la totalité des pages et que ses robots pourraient arrêter l’indexation après une certaine période.

Du coup, plutôt que d’offrir des pages gigantesques aux internautes et à Google, John Mueller propose de classer les différentes pages selon des catégories distinctes ou des numéros. Par contre, difficile de savoir qu’elle serait le poids maximum que Google peut scroller. Peut-être aux alentours de 50 MB mais John Mueller n’en est pas sûr à 100% !

La réponse de John Mueller est à découvrir dans la vidéo ci-dessous à partir de la 17ème minute (et 45 secondes pour être exact 😉 ):

Google n’indexe pas la totalité des longues pages

Tagged under:

Leave a Reply

Your email address will not be published.