La vitesse de chargement d’un site fait-elle partie des facteurs de ranking ?

Lors d’un Hangout publié en début de semaine sur la chaîne Youtube Google Webmaster, John Mueller a laissé entendre qu’il n’était pas certain que ce facteur de classement était toujours utilisé par le moteur de recherche pour positionner les sites web.

john-mueller-hangout-2Tous les spécialistes du référencement vous le diront: la vitesse de chargement des pages est essentielle pour l’expérience de l’utilisateur car ces derniers ne resteront certainement pas sur un site particulièrement lent. D’autre part, ce facteur est également important pour les robots car plus la vitesse d’un site est élevée, plus celui-ci sera mieux crawlé. Par contre, il n’est pas avéré qu’un site rapide se positionnera mieux dans les SERP de Google qu’un site lent.

Dernièrement, nous avons remarqué que Google testait un label pour les sites lents sans que le moteur de recherche n’officialise cette nouveauté. En début de semaine, un webmaster a donc questionné John Mueller à propos de l’intégration de la vitesse de chargement dans les facteurs de positionnement de Google. Ce dernier a répondu qu’il n’était pas certain que ce facteur était encore utilisé à l’heure actuelle.

Voici une retranscription de sa réponse:

« I don’t know how much of that [PageSpeed ranking factor] is still used at the moment. So we do say we have a small factor in there for pages that are really slow to load where we take that into account. But I don’t know how much that’s actually still a problem in ranking. »

Et la vidéo complète de cette intervention (vers la 46 ème minute):

La vitesse de chargement d’un site fait-elle partie des facteurs de ranking ?

Tagged under:

5 Comments

  • StéphaneRépondre

    Je déteste ce genre de réponse de Google. Parfois on a l’impression que plus personne ne sait vraiment comment fonctionne le moteur, même chez eux.
    Enfin, pas une surprise que le poids de ce facteur soit faible. Je n’ai jamais vu un site faire des bons dans le classement juste en améliorant son temps de chargement.

  • AXENETRépondre

    @ Stéphane
    D’accord avec toi sur la communication de Google 🙂

    En revanche, moi j’ai vu des améliorations de positions avec un temps de chargement très amélioré. Ou surtout de grosses dégradations avec un temps de chargement déplorable.
    Mais la encore, c’est la com de Google qui est biaisé.

    L’algo ne tient pas forcément compte du temps de chargement, mais :

    – Il tient compte du pogosticking et quand un site ne se charge pas suffisamment vite, l’utilisateur revient dans la SERP pour chercher un autre site sans changer sa requête.

    – les crawlers n’aiment pas les pages qui mettent du temps à se charger, si le site complet rame, ils crawleront moins de pages.

    – etc.

    Donc indirectement, cela joue sur le ranking même si le critère n’est pas pris en compte en tant que tel de manière brute.

    Un truc intéressant à lire ici sur l’impact de la disponibilité d’un serveur et le ranking https://goralewicz.co/blog/negative-seo-with-no-backlinks-a-case-study/

  • Alexandre SantoniRépondre

    J’allais donner les mêmes remarques que Sylvain. Une prise en compte directe comme facteurs de positionnement, on peut en discuter. Une prise en compte par ricochet, forcément (crawl, search utilisateur).

  • Jacques NadeauRépondre

    Ce que dit Google et ce qui se passe dans la réalité est souvent très différent. Il faut en prendre et en laisser loll.

    Souvent on entend Google mentionner tel ou tel avertissement pour que les acteurs de l’industrie du web s’ajustent et suivent leur politique et règles.

    Les actions qui améliorent réellement notre position dans les résultats de recherche naturelle, sont souvent celles que Google ne veut pas que l’on fasse.

    Pour ce qui est de la vitesse de chargement, comme vous, on n’y a vu que très très peu d’amélioration dans nos positions sur Google.

  • GregRépondre

    C’est quand même étrange de dire ce genre de chose au moment où Google publie une modification de l’algorithme censé améliorer l’expérience utilisateur sur le mobile.

    Je reproche justement à cette modification de se concentrer uniquement sur l’ergonomie mobile.

    Ils ne tiennent pas compte des performances. Qui n’a jamais attendu pendant 2 minutes qu’une page se charge sur son mobile.

    Quoi qu’en dise Google c’est un facteur crucial pour l’expérience utilisateur. Donc travailler sur ces sujets est essentiel pour développer son audience. Ca a un impact sur le SEO qu’il soit direct (via les mesures Google) ou indirect (via le comportement des internautes sur vos pages)

    Après il y a peut être une nuance car il parle de pagespeed. Peut-on que ce sont d’autres mesures qui sont prises en compte…

Leave a Reply

Your email address will not be published.